La complainte du lundi

lundi, février 24, 2014 Céline 0 Comments

Attention post ralouille...

J'aime pas les lundis.... j'aimais déjà pas quand je travaillais. J'aimais déjà pas quand j'étais étudiante, lycéenne, collègiene ou élève de primaire...

Là depuis que je suis maman, je n'aime pas, car  je me retrouve seule avec mes deux loustics, mais aussi car le lundi, ma maison est une zone sinistrée...

Fatigue ou pas envie du tout, dès le vendredi soir je baisse les bras, je capitule, je rends les armes face à mes monstrum cacatum, qui pour celui de 19 mois donne à ma maison un air de guerre civile...
Je ne fais QUE le minimum vital.

Dès que je descends l'escalier, j'éteins vite la lumière pour ne pas trop voir avant d'avoir bu une seule gorgée de  mon café... j'attends que le ciel s'illumine, que le soleil vienne de lui même éclairer les dégâts...
 Un peu comme ça ce matin...

Pas très "fly lady" hein? !  oui et j'assume ... j'assume pour cette semaine, car j'ai été piqué au vif par une "douce" parole de mon cher et tendre "arrête de briquer cet évier, on dirait que t'as un " TOC" ... Piquée au vif la bête... bref, le 14 février dernier je l'écrivais :

"Et il faut te dire que le quotidien nous bouffe un peu en ce moment.
Que la parentalité ronge un peu notre couple et qu'on se dit des mots durs parfois..."

Je rajoute que le quotidien est insupportable quand l'autre ne respecte pas le travail de sa moitié ou son statut de femme au foyer.
 En gros, pour résumer ce qui m'agace fortement : lui "bosse" et moi pas...
Je dois me le prendre dans la figure au moins 3 fois par semaine, en ce moment, pour justifier de l'absence d'aide avec les petits ou demande d'aide pour la maison.

Et du coup, dans la normalité:  bottes sales et boueuses dans la maison, linge qui traîne, tasse à café laissée au même endroit, absence de bricolage total, 2 frigo dans la cuisine, nouveau et ancien,  (hum hum heureusement que la cuisine est grande), chambre d'Adam toujours en mode bureau (berceau dans notre chambre pour allaitement nocturne)  et absence d'aide avec les petits le soir ... etc... la liste est longue et d'ailleurs je devrais éviter de tenir ce genre de liste, c'est nul...
Cher et tendre deviendrait il macho?
C'est la question que je me pose...

Je suis tombée l'autre jour sur Real Good Wife  (oui je suis tombée dessus en allaitant mon mini, et en zappant de ma main libre ) , le truc des desesperate houswives d'Hollywood, ou de Californie ... et l'une d'elle, pimpante, botoxée, pleine de diamants regarde la caméra, alors qu'elle mange avec son homme et qu'il lui fait une réflexion  :
"dans son couple il faut savoir se taire et laisser faire"...
 ouhaaaaaa mais c'est ça, cette femme siliconée à tout compris... c'est le secret du bonheur conjugal  ... se taire, ne rien dire, ne pas montrer son désaccord quand la veste crasseuse du boulot traine dans le salon ou que la tasse à moitié pleine termine  dans les mains du grand, qui trouve sympa de la vider sur le clavier de l'ordinateur... Garder le sourire en toute occasion et rester ZEN...

Je me suis laissée "allée"piquée au vif, et ma maison aussi...
Mère au foyer = femme de ménage attitrée déshumanisée et sans besoin d'aide ou de soutien.

Du coup mon lundi va être un peu speed, ménage du haut du bas et aussi et surtout la cuisine (oui je sais ce n'est pas flylady). Et besoin de faire un peu le vide, alors si le temps le permet une petite marche avec mes fistons, pour s'oxygéner et oublier qu'être femme au foyer, c'est ne pas "travailler" c'est aussi et surtout élever mes enfants,  ET m'occuper d'eux...

Et même si je n'aime pas le lundi, il y a des lundis comme ça, où je craque un peu... mais après le mardi revient et le sourire aussi...

En bref, et toi,  si tu as réussi à trouver le secret du bonheur sans" ralouille" et en gardant le sourire vas y partages ton secret, je prends ...





0 commentaires :