être une future maman diabétique.

vendredi, décembre 19, 2014 Céline 0 Comments


J'en parle pas sur ce blog, parce que j'en parle ailleurs, mais je suis diabétique.  Pas fière de l'être, car je dois mon état à une septicémie post opératoire, suite à une coelio pour bilan d'infertilité... Si si, foie et pancréas touchés, pour une petite opération de rien du tout... Chat noir que je suis...

Mais grosso modo, je suis un type 1 insulino dépendant grâce à mon désir de bébé...

Être une future maman diabétique, ça t'impose une préparation digne d'un marathon. Que tu sois type 2 ou type 1...

Il faut que je te dise si tu ne le sais pas encore,  qu'il y a un avant, un pendant et un après la grossesse, en plus du rythme de croisière avec les enfants.

Phase 1 : avant la grossesse - pré conception.

Imagines, attendre le feu vert pour concevoir.
Si si , pour commencer les essais, il faut avoir une glycémie stable (impossible parfois), il faut avoir une hémoglobine glyquée au dessous de 7% (difficile à atteindre) et il faut trouver un gynéco qui accepte de te suivre et qui officie en maternité de niveau 2 minimum. Exit le suivi dans les maisons de naissance ou autre petite maternité d'à côté (90 bornes que j'avais à faire allé et 90 bornes retour).

Outre l'aspect santé, tu dois vérifier tes yeux, tes dents et tes pieds (si si, je te jure)...  Mais en gros faut absolument éviter d'avoir une infection quelconque ...

L'idéal c'est de passer sous pompe à insuline, parce que c'est plus facile... hum hum ça c'est vite dit.  (perso première grossesse +30 kg et seconde sans pompe +5 kg)...

Du coup avant que le futur "géniteur", soit au courant de ton désir de maternité , ton diabeto, ton gynéco, ton médecin de famille, ton ophtalmo et ton dentiste doivent l'être... dans l'ordre que tu veux. Chouette, ça fait du monde, c'est une grande fiesta...

Puis tu l'as ton feu vert...

Phase 2 : la grossesse enfer et damnation !!!

Youpi tu sautes dans tous les sens , t'as eu ton feu vert, d'ailleurs t'appelles ton homme pour lui dire, et hop vous vous y mettez cash... (ça  c'est si vous n'avez pas besoin d'un coup de main comme moi et mes 8 ans d'infertilité)...

Le petit test vire tout de suite et te dit 2 barres ou 1 a 2 semaines... yahoooooo tu danses dans ta salle de bain, tes chiottes, ta cuisine ou sur ton lit (sauf si comme moi les tests de base ne fonctionnent pas)...

Et là , tu sais pas où tu t'engages, régime strict, glycémies avec objectifs de folie,  des dextro 12 fois par jour, et  hospitalisation quasi quoiqu'il arrive (tous les 15 jours pour mon premier après 6 mois de grossesse et aussi le premier mois).  Avec ça t'as des visites mensuelle chez ton gynéco avec pour seul point positif une écho par mois (yehhhhh )... , mais aussi des prises de sang tous  les mois voir toutes les semaines... si si ... t'as plus de veines fais toi poser un cathéter...

Puis , t'arrives en fin de grossesse, tu penses cash à une naissance magique, nature etc... mais là tu peux déchanter, quand t'es diabétiques t'as plus de chance d'être victime d'un gynéco fou, et d'une cesa obligatoire... si si  je te jure...

Puis surtout les diabétiques accouchent à 38 sa MAXIMUM... Macrosomies et compagnie, et  bon en gros la mort in utéro c'est l'apocalypse totale de fin de grossesse diabétique et l'arme absolue pour t'obliger à  programmer le jour J.  Du coup, saches un truc important, c'est qu'en général t'es hospitalisé a 35 sa...

Phase 3 : la naissance...

La naissance, c'est juste le plus beau moment de ta vie. T'as juste envie de profiter... mais ton mini figures toi, lui qui a bouffé une tonne d'insuline car durant la grossesse les besoins augmentent... bah lui il te fait une hypo et hop, c'est la néonat. Si si d'ailleurs, c'est cash la néonat en général pour tester les 24 premières heures (numéro 1 loin de moi, sans hypo et numéro 2 qui s'est tapé moult hypo)...
La plaie parce que ton mini tu le vois pas, tu sais pas ce qu'on lui fait, ni comment (enfin pour le premier, parce que le second j'ai été une chieuse avec les toubibs)...

Puis toi, larve sans ton nain, césarisée ou non, t'as une chute d'hormones et d'insuline. Baby blues et diabète blues.  La premiere nuit, t'es capable de te faire un coma ... si si ... conseil : prendre de quoi grignoter... sinon tu crèves , surtout quand la sage femme vient te voir avec un yaourt et des sucrettes "parce que vous êtes diabétique m'dame"... Vécu en live et mon homme est cash allé faire des courses...

Et enfin, ton mini toi te rejoint tu l'allaites ou pas. Et si tu l'allaites, n'oublies pas de toujours avoir des gâteaux autour de toi à chaque tétée, car  l'hypo  te guète. Si si, c'est que tu bosses pour fabriquer le lait de bébé...

Et là miracle tu sors de la mater, tu rentres chez toi et tu profites... 

Arthur
Adam

A suivre...

0 commentaires :