Enter your keyword

vendredi 2 janvier 2015

l'infertilité, une vraie brûlure...

Comme tu le sais, j'ai mis 8 ans pour avoir mon ainé.  8 ans à partir du moment où le premier gynéco m'a dit "vous n'aurez jamais d'enfants" (chienne qu'elle a été)... 8 ans de pleurs, d'espoir,de haine,  d'amour...
8 ans à prendre ma température tous les matins à faire des courbes à gogo (mamanandco, enceinte.com, fertilyfriend), à tester les traitements alternatifs (homeo je t'aime), à croire aux vertus du maca et de l'huile d'onagre (pas vraiment efficace), à bouffer de la mâche à gogo parce que j'avais lu que c'était plein d'acide folique et que l'acide folique c'est bon... 8 ans à me ruiner en tests d'ovulation, de grossesse etc... 8 ans, à dire "chéri demain j'ovule" ou "allé au travail"... pas glamour pour un sous (le glam et sexy c'est au début, à la fin c'est rapide et efficace)...

8 ans à entendre "c'est dans ta tête" ou "faut pas y penser"... putain que je hais ces phrases...

Dans ce combat, j'y ai laissé mon foie mon pancréas (infection post op d'une coelio pour bilan d'infertilité) et ma patience...

Mais, je me suis marrée plus d'une fois sur les forums de testeuses, devant les essais, les pirouettes, les traitements, les croyances, etc... je suis devenue la reine des conseils en tout genre sur bon nombre d'entre eux.

L'infertilité c'est aussi s'accrocher à ce qu'on peut, à qui on peut et surtout à partager avec celles qui sont comme nous...

Je reste sensible à tout ce qui touche de prés comme de loin à cette malédiction féminine mais pas que...oui parce que c'est aussi une malédiction masculine ...  et là je peux te dire, que c'est vachement difficile pour ces couples, car la femme a une grande capacité d'acceptation, mais l'homme non. On touche à sa virilité, son kiki, sa masculanité profonde pour pas dire son côté macho profond... Ouf dans mon cas, cela ne venait que moi le problème...

C'est une brûlure au fer rouge, un peu comme on brûlait les catins à la Fleur de Lys. C'est une brûlure qui chauffe encore, même si j'ai eu 2 beaux enfants merveilleux.
J'étais celle du couple qui ne "pouvait pas". J'étais celle, qui n'aurait "jamais" d'enfant.
C'est une brûlure, parce qu'on a vu des dizaines d'enfants venir au monde, ou mourir avant (3 connaissances ont avorté), qu'on  a toutes des copines qui sont tombées enceintes dès le premier cycle ou par hasard... et c'était des brûlures encore plus profonde à chaque fois...
Puis je te parle pas du corps médical, froid, faux, méchant souvent, tuant l'espoir dans l'oeuf, dégommant la moindre volonté par mille et une opposition...


Du coup, je te mets le lien d'un article qui me touche personnellement : http://maptitetribu.fr/la-conception-autrement/

Je pense à ma Biscote qui galère, je pense à ma  Sandra qui rentre dans un parcours difficile de don d'ovocytes. Je pense à toutes les autres... et je te dis que faire des bébés c'est pas si facile et que parfois, on peut pas faire un "bébé toute seule" comme le chante Jean Jacques Goldman.   Il faut un peu de poudre de perlimpimpim,une bonne dose d'amour, et 2 ou 3 lutins en blouse blanche, et une putain de cigogne. Oui parce que celle là, si un jour je la chope... elle va passer un sale quart d'heure.

Et pour finir sur une note d'humour, je te conseille cette BD trop réaliste, trop fantastique... 

Puis si tu veux en savoir plus sur Juliette Merris c'est par ici que ça se passe : Je veux un bébé

Et surtout pour finir sur une jolie note, Lucette a accouché de son Bolu, et je lui souhaite tout le bonheur du monde. 

2 commentaires:

  1. Merci ma cece j'ai eu les larmes au yeux en lisant ce post je c'est pas comment tenir encore et encore mais pas le choix

    RépondreSupprimer
  2. Ton article m'a mis la larme à l'oeil.. après avoir eu 2 enfants "normalement" (mais j'ai perdu mon 2ème petit mec a 5mois) puis une FC il ya 1 an nous venons d'apprendre que monsieur a des soucis et nous avons rdv pour voir si il va falloir passer par l'aide médical ou non :/

    RépondreSupprimer

Vous les avez aimé ...

Follow by Email

Tags