Enter your keyword

samedi 24 septembre 2016

Il y a des dates...


 Il y a des dates... que l'on attend avec impatience, que l'on grave en mémoire . Que l'on détermine lors de la première écho de datation, où que l'on connait dès le jour de la conception quand on passe par un traitement ou que l'on fait de la PMA.

Il y a des dates que l'on atteint jamais . On aura beau tout faire pour y arriver, et on n'y peut rien. On les regrette, sans vraiment savoir pourquoi.

Pour moi, ce sera d'arriver jusqu'au 9 eme mois de grossesse. Un rêve, plus qu'un regret...

Mes enfants sont tous nés avec un peu d'avance. Oh pas grand chose, par rapport à leur petit cousin Elio, né à 27 sa. Mais 1 mois, c'est quand même un mois, et c'est 3 mois d'envolés pour toutes les grossesses...

Et donc il y a des dates qui nous tatouent le corps, la tête et l'esprit...  pour certains, ce sera le JOUR de la conception, pour d'autres, ce sera le jour de la première échographie, pour d'autres, ce sera le jour de l'annonce "officielle" ou encore, ce merveilleux jour de naissance ...

Pour moi ce sera leur DPA : date présumée d'accouchement.

Ces dates là, je les garde en tête, comme des dates d'anniversaire. Et j'y pense le jour J.

Arthur était attendu le 23 août et il est né un 17 juillet.
Adam était attendu un 24 décembre, et il est né un 28 novembre. 
Et Apolline, devait naître AUJOURD'HUI et elle a est née le 28 août dernier.

Du coup, j'ai toujours un pincement au coeur de me dire, avec mes "si",  ma fille aurait pu naître aujourd'hui. Avec mes "si", elle serait du 24 septembre et non du mois d'août...

Et je me pose la question : qu'est ce qu'une grossesse qui va à son terme?
Puisque je n'ai pas connu la fin. Qu'est ce qu'une grossesse qui va au bout, où on ne t'impose pas un jour J pour faire naître ton enfant .

 Et d'un autre côté, je suis honnête et reconnaissante car:

Arthur est né suite à un déclenchement,  alors qu'il avait des soucis de rythme depuis 3 ou 4 semaines déjà. Déclenchement, à l'arrache juste pour "tenter",  où le bloc était déjà prêt pour moi, où j'étais déjà inscrite au tableau . Mon corps n'a pas voulu coopérer, c'était trop tôt . Mais pour mon fils, c'était SON JOUR. Tout à basculé, en 3 minutes. Il aurait pu devenir funeste. En 3 minutes, son coeur s'est arrêté, et c'est le temps qu'on a mis pour m'endormir et me césariser...

 Adam, avait une césarienne programmée le 28 novembre. Mais cétait SON JOUR. Puisque le travail s'est mis en place dans la nuit précédant la césarienne et qu'il avait déjà amorcé sa descente depuis quelques semaines déjà , d'où mon hospitalisation en service d'accouchement prématuré pour éviter que du haut de son 4kg750, il vienne toquer à la porte tout seul...

Apolline, elle,  était bien au chaud, en haut, en siège,  à gauche contre le coeur de maman...
Mais mon utérus a décidé que ce n'était plus possible de la garder au chaud. Et sûrement, parce que mon corps savait avant moi et avant les médecins, qu'il fallait absolument qu'elle sorte pour vivre ... La médecine a bien essayé d'arrêter les contractions, de programmer une césarienne 24 heures plus tard...  mais c'était SON jour...

 Il y a des dates que l'on ne maîtrise pas, qui s'imposent sans que l'on puisse agir, sans que l'on puisse programmer quoique ce soit...

Alors voilà, 1 mois, ce n'est pas grand chose. Mais cela fait 3 mois de grossesse en moins. Un trimestre entier, à ne pas sentir leurs petits coups, leurs mouvements et à vivre à leurs rythmes et à regretter cette petite vie bien au chaud, surtout quand on connait la violence de leurs naissance à tous les trois... 

Mais finalement, les  loulous seraient ils nés en bonne santé? Auraient il poussé leurs premiers cris? 

Je ne sais pas, je n'ai pas la réponse,  et je n'aime pas ces"si", car les "si" sont si incertains dans la vie et peuvent faire beaucoup de mal...

Mais le 23 août, le 24 septembre et le 24 décembre, j'y penserai encore longtemps parce que ce sont leurs dates à eux, parce qu'il y a des dates, que l'on grave dans le coeur...



Et toi, tu as des dates de coeur aussi?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous les avez aimé ...

Follow by Email

Tags