Cette école, un peu casse bonbon...

samedi, janvier 28, 2017 Céline 2 Comments

L'an dernier, nous étions tranquilles, dans notre petite vie. On suivait le programme via le site de l'Education Nationale, avec des outils, des ateliers, des cahiers, des jouets,des jeux  que je trouvais ici ou là etc... et en respectant  le rythme des garçons. Nous étions en Instruction en famille, ..Nous étions heureux.

Sous la pression sociale et surtout familiale, nous avons cédé et mis les enfants à l'école.

Je n'ai pas choisi d'avoir une césarienne  la veille de la rentrée et de n'avoir AUCUN moyen de garde pour les enfants. Ni  personne pour emmener les enfants à l'école à la rentrée quand mon mari était à l'hôpital avec moi pour veiller sur Apolline en Réanimation Néonat. Et encore moins pensé que j'aurai du mal à m'en remettre, tellement, j'étais active pour les deux précédentes césariennes.

Ils ont fait une rentrée tardive et j'assume.Je n'ai  pas eu le choix que d'attendre que mon corps soit presque réparé... 
Puis je me suis lancée un matin, je les ai habillé, préparé et emmené. J'avais mal, je souffrais de tiraillements, le soir je devais m'allonger.Mais je les accompagnais à pied. J'ai serré les dents plus d'une fois. C'est mon rôle de mère, mon devoir. Puis on a commencé à y aller à velo et c'était plus facile pour moi et surtout pour eux.

A la base seul Arthur était inscrit. Mais les hurlements de Adam tous les matins lorsqu'on laissait Arthur jusqu'à ce qu'on aille le chercher à midi, m'étaient insupportables. J'ai donc décidé d'inscrire Adam. J'ai renié  ma volonté initiale de ne pas les mettre dans la même classe (PS-MS classe unique), pour laisser mon petit avec son grand frère.

Je n'avais pas envisagé et compris ,  ce que ce serait de les scolariser ensemble. Ni imaginé l'impact que cela aurait, sur le quotidien...
Non pas que je refuse l'école. Au contraire, je veux comme toutes les mamans du monde, le meilleur pour ma progéniture. Mais je n'aime pas ce qu'est devenu l'enseignement ou même ce "formatage" imposé de force aux enfants.  Mais là ce n'est pas le sujet. Puisque j'ai renoncé à l'instruction en famille au profit de l'école .

L'une des principales causes pour lesquelles nous avons cédé et mis les enfants à l'école, c'était pour la "sociabilisation".   Nos enfants "sauvages" devaient voir d'autres enfants. 
C'est vrai qu'ils n'en voyaient jamais. Ni au parc ni dans les activités que nous faisions et encore moins les enfants des amis . Dans l"esprit des gens en tout cas.

Non, nos gentils "sauvages" devaient faire l'acquisition du savoir vivre avec les autres. Quels "autres"?

Oui parce qu'entre Arthur qui s'est fait frapper par 3 chipies devant mes yeux ou qui est rentré  un soir avec un coquard. La violence de Adam dont j'ai déjà parlé ici.. Sans parler de la violence "verbale" des adultes référents comme du professeur des écoles qui s'est permis d'engueuler mon fils lors d'une fête de l'école. Ou encore Adam qui s'est fait "crier et taper" (ce sont les paroles rapportées le soir même par  Arthur lors du souper) par un autre référent  durant la cantine.  Ou pour en finir avec les "autres" les mamans qui se moquent  et gloussent de notre joyeux équipement quand j'arrive à vélo et remorque, sans jamais se poser la question du pourquoi et comment...

Alors, je ne suis certes pas du "cru", ni ne "bade" la superbe école toute neuve à côté de la mairie  . Et je n'aime encore moins savoir qu'après l'école, les TAP font sortir de l'enceinte de l'établissement mes enfants et ne sont pas sous le contrôle de l'Education Nationale. Passons...

Mais ce qui me met en boule puissance 10 000, ce sont les mots de la maîtresse/directrice hier au téléphone. Qui m'a informé qu'une réunion avec l'équipe pédagogique et éducative allait avoir lieu dès le retour des enfants à l'école. Que le médecin de la PMI prendra contact avec moi. Que mes enfants seront "suivis". Et Surtout que les absences trop nombreuses sont signalées à sa hiérarchie

Donc, les absences depuis le début de l'année scolaire, que cela soit pour ma césarienne,et pour ces 15 derniers jours où nous étions chez "mamie". A la limite je peux l'entendre. Mais ce ne sera pas les dernières et ça, elle ne le" tolère pas" m'a t elle répondu.

Ce que je ne supporte pas ce sont les critiques sur les "maladies" de mes enfants. Oui parce que ce n'est pas "NORMAL" qu'ils soient si souvent malades.

Non d'ailleurs, ce n'est pas normal non, qu'ils aillent 2 jours à l'école, et qu'ils choppent toutes les maladies à streptocoques présentent sur leur lieu d'apprentissage, ou toutes les "angines, rhumes, gastro, ou encore rhino" diffusées largement par les autres enfants ... 

Mais là où j'ai littéralement failli exploser c'est l'ironie du ton employé pour me dire, que mes enfants étaient les "2 seuls" à avoir eu la SCARLATINE. Comme si j'avais inventé une maladie pour garder mes enfants. Ce n'est pas comme si dans toutes la régions d'autres enfants en avaient fait les frais. D'ailleurs Maeva de Rêves de bulles, a eu aussi droit à cette petite maladie infantile.

J'ai expliqué que non, le médecin de la PMI  n'avait pas besoin de discuter avec moi de leurs" maladies" , car notre médecin de famille, lui les soigne et les vois régulièrement.  Car il est clair, que tout comme la majeure partie des parents qui le peuvent , je file chez le toubib pour gaver mes gosses d'antibio, ou de cortisone , juste par pur plaisir.  
Elle répliquait que des bilans seraient fait notamment l'auditif et visuel. Bah l'un a été fait en 2015 et l'autre en décembre dernier, quand je lui ai dit, elle a fait mine de ne pas l'entendre, me ventant le médecin de la PMI comme seule personne à pouvoir identifier des "retards" chez mes enfants ou les problèmes de santé (que mon médecin de famille ne pourrait voir)...

Bref, si ce n'était QUE cela. Elle s'est permise de remettre  mon Cher et tendre en place, sur le fait qu'il "travaille" et qu'il ne puisse pas emmener les enfants à l'école ou assurer l'intérim quand je ne suis pas là. 
D'ailleurs, il aurait dû se charger d'emmener les enfants à l'école pendants mes 15 jours chez ma mère.  Il expliquait avec toute la patience que je lui connais, que son métier de Technico commercial en industrie sur son secteur (toute l'Aquitaine) ne lui permettait pas d'avoir des horaires compatibles avec l'ecole. Il part à 6 h, et rentre à 20h. Mais non, la solution de la "garderie" c'était mieux, ou encore de s'arranger avec des voisins ... bref, elle n'écoutait pas et était dans le jugement. Il n'a pas voulu continuer la conversation.  Question, doit il changer de travail? démissionner? juste pour emmener les enfants à l'école. Parce que je doute que son employeur accepte le "pardon, je commence après 9h, car j'ai les enfants à déposer à l'école et je termine à 15h deux fois par semaine"...

Je refuse que mes enfants soient victimes de cela. JE REFUSE d'être jugée ou  d'être une mère qui laisse ses enfants partir la morve au nez, fièvre et  bactéries  pour contaminer les autres.
Je REFUSE qu'elle se permette de dire que mes enfants sont ou seront en retard parce qu'Arthur parle si vite qu'on ne le comprend que si on le fait "répéter". JE REFUSE de ne pas pouvoir prendre du temps pour nous pour aller là où ça nous chante, et leur faire découvrir autre chose... Du temps avant qu'ils ne soient dans les grandes classes...

 J'avoue que je suis terriblement déçue par cette attitude. Et je n'arrive pas à passer sur ce qu'on nous propose comme solution, que je prends moi comme sanction.

Je ne suis pas certaine que lundi, ils retourneront à l'école, et sur ce coup, là, c'est encore la faute à la maladie, puisqu'ils ont une bronchite(antibio depuis 15 jours avec visite du médecin a domicile) et qu'hier encore ils avaient de la fièvre  ...

Ce que je sais, c'est que je les attends de pied ferme pour leur "réunion"... 

ILS SONT A LA MATERNELLE bordel de nouilles et ne passent pas le BAC cette année...




2 commentaires :

  1. Pff non mais hallucinant cette école. Tous les enfabts qui partent en vacances 1 semaine par ci par là ça dérange personne !! Tu as bien raison d être à l écoute de tes enfants et personne d autres

    RépondreSupprimer
  2. C'est dingue, ça ! Mettre la pression comme ça aux parents (au passage, en les faisant clairement passer pour de mauvais parents), et aux enfants qui ne sont qu'en maternelle....
    Ah ben oui dis donc, des enfants malades souvent, c'est incroyable ! pfffff mais n'importe quoi !
    Tu as tout à fait raison, ne te laisse pas faire.

    RépondreSupprimer