Enter your keyword

dimanche 16 avril 2017

Une nette amélioration


Il y a un mois nous reprenions le chemin de l'instruction en famille "IEF".

Et je dois dire, que j'ai passé 3 semaines à douter. A douter, car je ne savais pas si je "faisais bien". Je ne savais pas, si j'assumerai correctement après l'école.
Passé les premiers jours où "on va à l'école" me faisait encore plus douter. Passé les 3 semaines où Adam refusait catégoriquement de faire autre chose que des dessins ou des jeux . Passé les doutes et les incertitudes etc.

Je ne vois aujourd'hui que du positif à notre choix. Les tensions et la violence sont reparties . Alors certes ils se chamaillent encore. Mais il n'y a plus de gestes de violence.

Nous ne sommes plus une rente pour notre médecin. Et ils ont quittés leurs cernes, reniflements et autres bobos. Ils ont même repris le poids perdu, de ne plus rien manger.



Côté scolarité :

J'avais tenu à avoir un planning, une organisation, un temps pour ci ou ça. Puis je me suis adaptée à eux.

Analyser, renégocier et s'adapter à eux...

Le matin, je les laisse dormir. Adam est un petit dormeur, et Arthur par contre est un adepte des grasses mat. Je travaille, quand je les sens prêts et ouverts.
Je passe du formel à l'informel. Des cahiers de maternelle (Belin, Bordas etc...) à des activités type Montessori.



Je travaille sur des notions de bases : la patouille, le jeu, et l'apprentissage dans la joie.




Nous chantons et avons appris une dizaine de comptines. Alors certes, le coucou et le hibou chantent dans la forêt lointaine avec la bergère qui rentre ses moutons. Mais ma foi, ça marche bien surtout les cerises dans mon panier neuf, car elles ont aidé Arthur a compter . Si si , il compte jusqu'à 12. Et j'invente une suite avec confiture etc pour arriver jusqu'à 20... doucement, pas trop vite, et surtout à son rythme.

Les 3 semaines de Adam sans vouloir "travailler" n'ont pas été sans effets, puisqu'il écoutait. Et la semaine passée il m'a jeté en pleine figure, les lettres de l'alphabet, ou encore compter jusqu'à 5. Je suis restée stupéfaite et franchement fière .
Comme quoi ...


Ils ont commencé le basket. Et chaque semaine, ils retrouvent les copains copines. Enfin, Adam a stoppé, car la coach le trouvait trop jeune et il n'écoutaitpas les consignes ...

Arthur est doué, parait-il...


J'avais des soucis pour le côté social. Mais voilà, l'école n'est pas que sociabilisation...
Au contraire, ils n'ont pas pris le meilleur . Ils en portent encore les stigmates.

Alors tout n'est pas rose. Tout ne roule pas comme sur des roulettes, mais ça marche plutôt bien , et ils vont bien...


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous les avez aimé ...

Follow by Email

Tags